de « Les semeurs d'espoir »

Un bon matin, contrairement à ses habitudes, Pierre allongea son temps de déjeuner et il s’employa même à bercer son petit Jean-François pendant qu’Antoinette se toilettait. Règle générale, dès son lever, il s’habillait à la hâte, s’emparait d’un morceau de pain et partait à vive allure vers l’ouest de l’île où se trouvaient les cliniques. À peine s’il se donnait la peine de saluer sa femme et son fils. Elle ne le retrouvait que tard, en fin de soirée, fourbu et avide d’aller dormir après avoir rapidement ingurgité son repas et s’être minutieusement lavé. Mais, ce jour-là, il se passait quelque chose d’anormal.

― Enfile ta plus jolie robe, ma chérie, et prépare quelques couches pour le petit. J’ai une surprise pour toi.

― Comment cela?

― Tu verras.

Elle revint en moins de deux, pomponnée, habillée d'une jupe noire et de son unique blouse de dentelle blanche, cheveux brossés et retenus par un ruban, et un sac de vêtements d’enfant à la main. Elle affichait, par contre, un visage plus interrogateur qu’illuminé.

― Tu m’intrigues, Pierre.  Où allons-nous?

 

 de « Vivre enfin ! »

Vivre enfin!, le plus récent opus de l’auteure à succès Micheline Duff nous entraîne cette fois-ci dans les eaux troubles de l’itinérance, sur les pas d’un homme bouleversant de sensibilité. Une ode à l’espoir et à la force de résilience qui sommeille en chacun de nous.

Tous les hommes ne naissent pas égaux. Certains semblent particulièrement marqués par le destin, à l’instar du héros imaginé par Micheline Duff, qui s’est inspirée comme elle le fait généralement de faits vécus pour nous offrir un récit d’une troublante authenticité. Depuis l’enfance, Simon Laflèche chemine sur une route semée d’embûches marquée par les problèmes d’apprentissage, la dépendance aux drogues, les démêlés avec la justice, pour finalement aboutir à la rue. Sous les eaux glauques de la désespérance brille obstinément une lueur d’espoir, ténue, mais puissante : une longue histoire d’amitié, les efforts pour s’en sortir et la naissance d’un amour véritable. Un roman aux accents poignants qui aborde des thèmes durs, et qui fait la preuve de façon éclatante que la vie est plus forte que tout.

À la suite d’une entrevue avec un sans-abri ayant accepté de dévoiler de grands pans de sa vie, Micheline Duff a eu envie d’approfondir le sujet de l’itinérance, malheureusement toujours d’actualité. Avec la maestria qu’on lui connaît, elle s’est faufilée entre réalité et fiction, se glissant dans la peau de son personnage au plus près de ses pensées, de ses émotions. Un roman criant de vérité, aux pages vibrantes d’émotions, qui interroge les clichés sur la santé mentale et l’itinérance.

 

 

Micheline Duff

 

Publication: Février 2020